Wednesday, December 23, 2009

Cowboy poetry - Poésie de cowboy


Ray Hunt passed away this year, leaving behind a few books and videos, but most importantly, a legacy as the father of the modern natural horsemanship movement. He was a true horseman, who could read and understand a horse so well, the horse did not even know he was going to do that until he did! I had the privilege of meeting Ray Hunt a few times and to watch him teach horsemanship and colt starting clinics. Ray was a coarse man with a difficult to understand language who did not go out of his way to explain things, but having what I had learned from Pat and being high enough in the levels, he was able to learn alot by attending his clinics. One of my most vivid memories of Ray is when he shook my hand. Ray was sitting down and had to breathe with the help of an oxygen bottle strapped to his back (he suffered from advanced emphysema). The feel he passed on through his hands spread through my whole body all the way to my toes and back - it was amazing and surreal. It was friendly and warm, soothing and confident, and at the same time, totally authentic; something you just wanted to keep with you and follow. I realized that if that's what the horse felt the first time Ray touched him, then that's how he was able to create a bond and earn respect instantly from the first moment.

Ray also enjoyed cowboy poetry, and this is one of his favorite poems. One of my mentors, Bruce Logan (photo), former Parelli Professional and horseman extraordinaire, used to say to us: «The color of your string does not matter at all - the horse knows where you are at. He'll be your best teacher and he'll let you know what you know and what you need to learn.» During my months with Bruce, we only wore white strings, and he gave each one of us another white string at the end of our 10 week module to remind us of his words and the importance of looking in the glass.

Happy holidays to all.

Geneviève in snowy Pont-Rouge

http://www.rayhunt.com/poetry.htm


Ray Hunt est décédé cette année, laissant derrière lui quelques livres et vidéos, mais surtout un énorme legs en tant que père du mouvement moderne d'équitation naturelle. C'était un vrai homme de cheval, qui pouvait lire et comprendre un cheval tellement bien que même le cheval ne savait pas encore ce qu'il allait faire avant de le faire. J'ai eu le privilège de rencontrer Ray à quelques reprises et d'assister à plusieurs stages de horsemanship et de débourrage. Ray était un homme bourru qui parlait un langage difficile à comprendre et qui ne faisait aucun effort pour aider ses élèves à comprendre ce qu'il leur disait, mais avec ce que j'avais appris de Pat et ayant atteint un niveau suffisamment élevé, j'ai retiré beaucoup de ces stages. Mon souvenir le plus marquant de Ray est le moment où il m'a serré la main. Ray était assis et respirait à l'aide d'une bonbonne à oxygène attaché dans son dos car il souffrait d'emphysème avancé. La sensation qu'il a transmise à travers ses mains s'est répandue dans tout mon être, jusque dans mes orteils, pour remonter ensuite - c'était extraordinaire et surréaliste. C'était amical et chaleureux, calmant et confiant, et en même temps, tellement authentique, une sensation qu'on aurait voulu garder toujours avec soi et suivre n'importe où. J'ai réalisé que si c'était ce que le cheval ressentait lorsque Ray le touchait, qu'il avait la capacité d'établir dès le premier moment confiance et respect avec l'animal.

Ray aimait aussi des poèmes. Voici son préféré. Un des mes mentors, Bruce Logan (photo), anciennement Instructeur Parelli et homme de cheval extraordinaire, nous disait: «La couleur de votre cordelette importe peu. Le cheval sait ce que vous valez. Il sera votre meilleur professeur et il vous dira ce que vous savez et ce que vous avez besoin d'apprendre.» Durant les mois passés avec Bruce, nous ne portions qu'une cordelette blanche, et à la fin de notre stage, Bruce a remis à chacun d'entre nous une nouvelle cordelette blanche, pour nous rappeler ses mots et l'importance d'écouter le miroir.

Joyeuses Fêtes à tous

Geneviève dans la neige de Pont-Rouge

No comments:

Post a Comment