Wednesday, June 9, 2010

Which is your weakest game? Focus on it! Quel est votre jeu le plus faible? Dans ce cas, concentrez-vous là-dessus!


Humans have a natural tendency which is part of our unconscious brain programming to avoid what is more difficult, less comfortable. This tendency is designed to keep us safe, but it can also block us from advancing and learning. To learn, we must come out of our comfort zone and focus on something that is difficult; what comes easy has already been learned and integrated!


As a Parelli student, I must always be alert to those difficult things that my brain is trying to make me avoid. It often shows up as a good reason or an excuse for not doing it. I have learned with time to recognize this trick my brain is playing, and to focus on those uncomfortable places, because when I go there, I usually come out with more knowledge and competence.


Next time you are with your horse, ask yourself - of the 7 Games, which is my weakest, or the one I like the least? Chances are that is the one you should be focussing on the most, because if you succeed in advancing it, you will find the improvements affecting all the other games as well as the respect and trust that your horse will offer you!


Here is a personal example. Last year, when Pat watched me riding Menina for a few minutes, he immediately noted that my porcupine game in the saddle was not at the level that it should be, for what I was hoping to accomplish. Obviously, I had no idea, after all, she was responding at a Phase 1 or 2 most of the time, barely a squeeze of the leg. Except that I had forgotten that our phases must also advance with progress, and what I used to consider Phase 2 now really was a Phase 4, at my level! Pat then proceeded to help me find my new Phase 1, which meant only a thought or an intent, and challenged me to pick up a gallop from a halt just by thinking about it. He calls it the 'hair trigger'! I had to be able to go from 0 to 100 without having to squeeze my lower leg. After this important lesson, I spent numerous hours practicing and improving all aspects of my porcupine game while riding, and as a result, all of my time in the saddle has greatly improved in surprising ways!


So go ahead, find your weak spot and focus on it, you will love the results and your horse will too!


Geneviève

Pont-Rouge

Les humains ont naturellement tendance à éviter ce qui est plus difficile, inconfortable. Cette tendance fait partie de la programmation inconsciente de notre cerveau, et peut servir à nous garder en sécurité. Mais elle peut aussi nous empêcher de progresser. Car pour progresser et apprendre, nous devons sortir de notre zone de confort et nous concentrer sur la difficulté; ce qui est facile est déjà appris et intégré!
En tant qu'élève Parelli, je dois demeurer à l'affût des choses difficiles que mon cerveau essaie de me faire éviter. Cela se présente souvent comme une bonne raison ou une bonne excuse pour ne pas le faire. J'ai appris avec le temps à reconnaître les signes de ce jeu cérébral, et à me concentrer sur ces endroits inconfortables, car lorsque je le fais, j'en ressors grandie et plus compétente.
La prochaine fois que vous irez voir votre cheval, demandez-vous - quel est mon jeu le plus faible, ou celui qui me motive le moins? Il y a de fortes chances que c'est exactement celui sur lequel vous devriez concentrer vos efforts! Si vous réussissez à le faire progresser, vous constaterez que les améliorations se font sentir dans tous les autres jeux, ainsi que dans le niveau de respect et de confiance que votre cheval vous accorde!
Voici un exemple tiré de ma propre expérience. L'an dernier, lorsque Pat m'a brièvement observée qui montait Menina, il a tout de suite remarqué que mon jeu de porc-épic en selle n'était pas à la hauteur du niveau auquel j'aspirais. Évidemment, je ne m'en étais pas rendu compte; après tout, elle répondait à tout au plus une Phase 2, une pression de la jambe. Sauf que j'avais oublié que les phases doivent aussi progresser avec les niveaux, et que ce que je considérais encore Phase 2 était devenu en fait une Phase 4! Pat m'a donc aidée à trouver ma nouvelle Phase 1, qui consiste en seulement l'intention. Il m'a défié de partir au grand galop de l'arrêt uniquement en y pensant. Il appelle cela 'hair trigger' - la gâchette facile. Je devais passer de 0 à 100 km heure sans avoir à serrer le mollet. Suite à cette leçon marquante, j'ai passé de nombreuses heures à pratiquer et à améliorer les nombreuses versions du jeu de porc-épic à cheval, ce qui a produit des résultats surprenants dans tous les aspects de mon équitation!
Allez-y, trouver votre point faible et concentrez-vous dessus, vous serez enchantés du résultat et votre cheval aussi!


Geneviève

Pont-Rouge

No comments:

Post a Comment