Tuesday, August 24, 2010

L'équilibre entre la Confiance et le Respect


J'aimerais partager avec vous cet excellent article écrit par Fawn Anderson, Instructeur Parelli 3-Étoiles au Canada. Fawn a publié ce texte dans son bulletin du mois d'août, et je l'ai trouvé tellement approprié et actuel que je lui ai demandé la permission de le partager avec les élèves qui me suivent. Évidemment, j'ai dû le traduire pour mon auditoire francophone. J'ai récemment écrit sur le blogue de Parelli Central au sujet de l'équilibre entre l'obéissance et l'exubérance. Ayant moi-même récemment eu à travailler avec plusieurs chevaux désensibilisés à l'extrême, irrespectueux et dangereux, je souhaiterais que tous les propriétaires de chevaux et surtout tous les élèves Parelli en viennent à comprendre l'importance de cet équilibre délicat. Bonne lecture et j'espère sincèrement que cela vous aidera dans votre démarche!

En tant que Professionel Parelli, j'ai le privilège et la responsabilité d'observer les habitudes et les courants parmi les élèves du programme et d'utiliser ces observations en tant qu'outil pour former et responsabiliser les élèves et les aider à réaliser leurs objectifs. Ce mois-ci, j'aimerais parler de l'équilibre entre la Confiance (le manque de crainte) et le Respect. Comme le répète souvent Pat, lorsque vous êtes avec votre cheval, vous êtes soit en train de le sensibiliser, ou soit en train de le désensibiliser. Vous travaillez sur la Confiance ou le Respect. Mais vous êtes-vous jamais demandé QUAND il est nécessaire de faire un ou l'autre? Avez-vous réfléchi à l'équilibre qui doit exister entre ces deux qualités souhaitables? Lorsque vous travaillez ces deux volets, il est possible de surdévelopper ou de ne pas assez développer la confiance ou le respect. Pat dit souvent qu'il vise 'le milieu à l'extrême', et on peut logiquement en déduire que le but à atteindre est un équilibre exact entre ces deux qualités. Si nous examinons la Confiance, négliger de travailler cet ingrédient aura pour résultat de créer un cheval peureux ou méfiant, et le surfaire peut générer un niveau artificiel (au contraire de naturel) de complaisance. Lorsque nous entreprenons de désensibiliser nos chevaux, ils commencent souvent par être plutôt craintifs, ensuite ils évoluent vers le milieu de la balance et deviennent confiants, mais ils peuvent aussi aller à l'autre extrême et atteindre un point où ils ne sont plus connectés à nous ou deviennent complètement indifférents! Parlons maintenant du Respect; l'objectif et l'équilibre étant un cheval qui répond bien et qui est léger. Si on met trop l'accent sur le Respect, il est possible de créer un cheval hypersensible, très réactif et trop nerveux. Mais si on ne le fait pas assez, il peut en résulter un cheval lourd aux aides, qui nous ignore et même qui nous méprise.

Bien des gens pensent que le but est d'en arriver à avoir un cheval qui est tellement à l'épreuve de tout et dont le Friendly Game est tellement solide qu'on peut faire à peu près n'importe quoi et il restera là immobile avec un air endormi. Et cela peut être une bonne chose, mais seulement si en contrepoids, le système du Respect est en équilibre et bien établi.

Lors de mon séjour au centre Parelli l'hiver dernier, j'ai évalué de nombreuses auditions pour les nouveaux niveaux, et j'ai remarqué un courant intéressant. Beaucoup d'élèves obtenaient des notes de 4+ pour la Confiance et le Jeu de la Confiance (Friendly), mais seulement 1+ pour le Respect et les Jeux du Porc-Épic et Driving. Pourquoi est-ce que cela faisait résonner des signaux d'alarme dans ma tête? L'objectif n'est-il pas d'obtenir un cheval qui n'a pas peur?

Le problème vient du fait que les bases ne sont plus en équilibre. 'Amour, langage et Leadership à doses ÉGALES' dit le dicton. Lorsque vous avez un cheval dont les bases sont ainsi déséqulibrées à l'extrême, vous avez un cheval qui n'a pas peur de vous et qui ne vous respecte pas. On les appelle communément des 'animaux de compagnie gâtés pourris', ce qui n'est pas un compliment. On parle alors d'un cheval qui n'a aucune crainte face aux humains, qui les ignore ou ne leur accorde aucune importance, et que ne se gêne pas pour leur monter sur la tête ou leur passer dessus, ce qui les rend dangereux. Éventuellement, le propriétaire aura besoin de lui demander de FAIRE quelque chose mais avec un système de Respect si atrophié par rapport au système de CONFIANCE, un cheval Cerveau Gauche Dominant réagira violemment et négativement lorsqu'on lui demandera de faire quelque chose dont il n'a pas envie, et n'hésitera pas à ruer, botter, mordre ou boxer son propriétaire. De plus, lorsque le propriétaire essaiera d'obtenir une meilleure réponse, la phase 4 dont aura besoin le cheval sera hors de proportion et beaucoup plus ferme que si le Respect avait été développé conjointement avec la Confiance. Bien des gens ne se rendent ainsi pas compte qu'en pensant traiter leur cheval avec gentillesse, ils sont en fait bien cruels envers lui.

J'ai déjà cru que je devais d'abord pouvoir frapper le sol violemment avec mon bâton et ma cordelette et la tournoyer au-dessus de la tête de mon cheval sans que cela le dérange le moindrement avant de pouvoir 'utiliser' mes outils et m'assurer ainsi que mon cheval n'en avait pas peur. J'ai ainsi omis d'apprendre à mon cheval à céder à la pression du bâton et lorsque je lui demandais, il pensait qu'il s'agissait encore du Jeu de la Confiance et restait très surpris lorsque je les touchais en phase 4. Il est normal pour un cheval de se méfier des nouvelles choses lorsqu'on les lui montre pour la première fois et avant d'avoir eu beaucoup de contact avec les humains. On peut le comprendre et s'en servir pour préserver la légèreté dès le début au lieu de les rendre lourds pour avoir ensuite à les sensibiliser de nouveau aux aides.

J'aimerais expliquer ceci plus en détails, pour que ce ne soit pas mal interprété! Un cheval a besoin du Jeu de la Confiance (Friendly) lorsqu'il a PEUR. Mais la majorité du temps, je vois les gens qui jouent au Jeu de la Confiance alors que leur cheval est à moitié endormi. C'est le PIRE moment pour jouer au jeu de la Confiance car vous enseignez à votre cheval à VOUS IGNORER et à DÉCONNECTER! Et lorsque le cheval prend vraiment peur et se lance de tous côtés, l'humain perd souvent tous ses moyens au lieu d'utiliser le rythme, la détente et l'approche et le retrait pour aider le cheval a retrouver la confiance.

Vous pouvez développer la Confiance et le Respect en parallèle par petites doses, au lieu d'y aller à pas de géants, tout en gardant les deux en équilibre. Au lieu d'essayer de bourrer votre cheval d'une énorme dose de Confiance, faites-en un petit peu et visez une petite amélioration, puis faites des choses qui vont enseigner à votre cheval à céder à la pression. Puis développez encore un peu plus sa Confiance et équilibrez cela avec une autre leçon de Respect! Vous verrez que sans avoir à 'entraîner' votre cheval ou sans y aller en ligne droite, vous aurez développé un partenaire confiant et respectueux! Youppi!

Tout dépendant de la Horsenality, vous avez plus ou moins de marge d'erreur d'un côté ou de l'autre de la balance sans avoir à en souffrir les conséquences extrêmes. Par exemple, trop bâtir la confiance d'un cheval Cerveau Droit n'aura pas les même conséquences que de le surfaire avec un cheval Cerveau Gauche Dominant. De la même manière, trop sensibiliser ou travailler le Respect avec un cheval Cerveau Gauche n'aura pas les mêmes conséquences que de le surfaire avec un cheval Cerveau Droit Craintif. Il est donc important de bien comprendre votre personnalité et celle de vos chevaux, vous serez ainsi mieux équipé pour éviter les pièges et les erreurs qui vous guettent. Si vous avez tendance à être doux et gentil et qu'il est difficile pour vous d'être ferme et efficace avec votre cheval, et que votre cheval est un Cerveau Gauche Dominant, vous DEVEZ vraiment faire attention à ne PAS surfaire les jeux de désensibilisation (Friendly Game) et à ne PAS négliger les jeux de Respect (Porc-Épic et Driving).

En résumé, veillez à conserver un équilibre optimal entre la Confiance et le Respect lorsque vous jouez avec vos chevaux et que vous avancez dans le programme!

3 comments:

  1. Lorsque vous avez un cheval dont les bases sont ainsi déséqulibrées à l'extrême, vous avez un cheval qui n'a pas peur de vous et qui ne vous respecte pas. Faut que le cheval est peur de moi pour écouter c'est décevant

    ReplyDelete
  2. Ne pas etre gentil avec les chevaux et il faut qu'il est peur de nous , c'est ce que j'ai retenu dans cette lecture .

    ReplyDelete
  3. L'idéal recherché, c'est un cheval qui n'a pas peur des humains, qui nous fait confiance ET qui nous respecte - un équilibre sain. Il ne faut pas confondre respect et peur, ce sont deux choses différentes. Le respect se gagne et se mérite par une bonne relation et une attitude juste, et en établissant un lien de confiance. Le cheval trop dominant qui n'a pas de respect pour l'humain devient vite dangereux.

    ReplyDelete